Notre définition de "Extreme"

La chaleur, le froid, l‘humidité, les vibrations, la corrosion: des environnements dans lesquels les appareils de commutation conventionnels peuvent faillir rapidement Pour de telles utilisations, nous avons développé des appareils de commutation qui résistent durablement dans des conditions extrêmes. Cette gamme est une telle réussite internationale que nous avons regroupé les produits dans un même champ d’activité fin 2010. Son nom est Programme «Extreme»

Appareils de commutation avec degré spécial de protection

Application

L’humidité et l’eau font parties de l’environnement de nombreux champs d’application de l’automation. De nombreuses machines pour la production de denrées alimentaires sont, par exemple, nettoyées régulièrement avec le nettoyeur haute pression. Dans la technique maritime et les utilisations offshore, les appareils de commutation sont également exposés à l’eau comme – pour citer d’autres exemples – les installations de nettoyage ou de transport en plein air. Pour toutes ces utilisations, steute propose des appareils de commutation de grande qualité de la classe de protection IP 66, IP 68 et IP 69. Les interrupteurs de position, les interrupteurs à pédale, les interrupteurs à tirette et les capteurs de sécurité font partis de la gamme. «Essayés et testés» sous d'extrêmes conditions!

Degré de protection IP 66 selon IEC/EN 60529

De nombreux appareils de commutation de la gamme standard de steute répondent aux classes de protection IP 65 et IP 67 selon IEC/EN 60529. En plus, il y a des séries qui remplissent des exigences encore plus élevées quant à la résistance à l’humidité et à l’eau. La classe de protection IP 66 en fait partie. Un jet d’eau puissant, projeté sur les appareils d’une distance de 2,5 à 3 m, percute sous tous les angles les appareils de commutation à raison de 100 l par minute. Le diamètre de la buse est de 12,5 mm et la durée de l’essai 1 min/m surface de l’appareil au moins 3 minutes.

Degré de protection IP 69 selon IEC/EN 60259

Les critères d’essai pour la classe de protection IP 69 sont: l’appareil de commutation est exposé à une distance de 100 mm à un jet d’eau chaude à 80 °C, sous tous les angles et à une pression de 100 bars. De cette façon, il est assuré que l’appareil résiste sans altération au jet d’un nettoyeur haute pression.

La construction de véhicules est à l’origine de cette exigence – les machines de construction, par exemple, sont nettoyées de cette façon. Les appareils de commutation, protégés selon IP 69, conviennent aussi pour l’utilisation dans les domaines hygiéniques de la production de denrées alimentaires, nettoyés par jet d’eau de haute pression et à la vapeur.

steute propose une large gamme d’appareils de commutation en IP 69, comprenant des interrupteurs à pédales, des interrupteurs à tirette et des capteurs de sécurité, comme les BZ 16, RC Si M30 et RC Si 56. Ils conviennent pour des applications jusque PL «e» selon EN ISO 13849-1, ou jusque SILCL 3 selon EN 62061.

Appareils de commutation pour basses températures

Application

Il n'est pas évident qu’un appareil de commutation soit fiable par des températures de -20, -40 ou même -60 °C. Bien plus, des mesures constructives importantes doivent être prises pour garantir ces caractéristiques. steute a plusieurs séries d’appareils de commutation homologuées pour basses températures – interrupteurs magnétiques, interrupteurs de position, interrupteurs de déport de bande et interrupteurs d'arrêts d’urgence à câble. Ces appareils de commutation sont utilisés dans les domaines des entrepôts frigorifiques tout comme dans les funiculaires et les installations d’extraction pour la production première.

Froid

Des tests allant jusqu’à -60° C peuvent être effectués dans l’armoire climatique du laboratoire de steute. Des appareils de commutation supportant une température jusqu’à -40° C, comme le capteur magnétique RC M20, sont utilisés dans les entrepôts frigorifiques tout comme à l’extérieur (par exemple les installations d’extraction) dans des zones climatiques plus froides.

Appareils de commutation pour hautes températures

Application

Les aciéries, l’industrie du verre, les fonderies: nombreux sont les champs d'application dans lesquels les appareils de commutation sont exposés à des températures élevées. steute a développé plusieurs séries qui conviennent aux exploitations du chaud en continu jusqu’à + 180 °C. Les interrupteurs à pédales, les interrupteurs de position, les interrupteurs magnétiques et les interrupteurs magnétiques de sécurité font partis de ce programme. Un défi particulier relèvent les appareils de commutation «version tropicalisée» résistants à de hautes températures en relation avec une humidité élevée. Pour les appareils de commutation conventionnels c’est un critère «K.O» rapide, mais pas pour les appareils de la gamme de steute: grâce à une technique spéciale d'étanchéité, ils sont protégés de l’humidité minutieusement et durablement.

Chaleur

steute teste les appareils de commutation à des températures jusqu’à +200 °C. C'est une exigence de certains domaines de la technologie des procédés industriels tout comme dans la sidérurgie et l’industrie du verre. C’est pourquoi «la version tropicalisée» est souvent un critère exigé pour les appareils de commutation.

Appareils de commutation, modèles anticorrosion

Application

Le critère résistance à l’eau de mer montre quelles exigences doivent être remplies: les appareils de commutation doivent aussi fonctionner sans défaillance et durablement dans un environnement corrosif – par tous les temps et toutes les vagues. Le capteur de sécurité HS SI 4, par exemple, remplit ces conditions sans problème, tout comme le capteur de sécurité magnétique RC SI M30, l’interrupteur de position ES 13 W et l’interrupteur de position ES 95 offshore. Ces appareils de commutation fonctionnent aussi bien sur les plates-formes pétrolières que sur les installations éoliennes, les bateaux et dans les sous-marin.

Test du brouillard salin

La résistance à l’eau de mer d’appareils de commutation est spécifiée dans un test du brouillard salin selon IEC/EN 60068-2-52 GL (test du brouillard salin cyclique). Selon les exigences du Germanischer Lloyd, chaque spécimen est vaporisé en quatre cycles pendant deux heures et entreposé à +40 °C pendant sept jours. Les appareils de commutation développés pour les applications offshore sont soumis à ce test, par exemple, l’interrupteur de position de la série ES 95.

Appareils de commutation à résistance élevée contre les chocs et les vibrations

Application

La demande d’un client a donné le coup d’envoi pour cette série de produit. Un capteur de sécurité était cherché pour la question du positionnement d’un abattant se trouvant près de la salle des machines d’un bateau. Le problème: les capteurs de sécurité magnétiques conventionnels sont très rapidement défaillants à cause des vibrations constantes du moteur diesel du bateau. La solution a été trouvée dans un capteur de sécurité résistant aux vibrations, basé sur l'effet Hall.

Entre-temps, l’éventail de la gamme d’appareils de commutation résistants aux vibrations a été élargi, par exemple, autour des capteurs de sécurité protégés contre les explosions et des microrupteurs. Le champ d’application a été également étendu: Les appareils de commutation dans les machines d’emballage et dans les installations de retraitement sont également soumis aux chocs qui ne doivent pas altérer la longévité.

Appareils de commutation pour des environnement potentiellement explosifs

Test aux chocs pour appareils de commutation

La norme EN 60079-0 définie les exigences pour l’évaluation de la résistance mécanique d’appareils de commutation développés pour être utilisés en environnement susceptible d’explosion. Un test standardisé pour le contrôle de la résistance aux chocs est cité dans le paragraphe 26 4 2. Pour cela, une masse de contrôle en acier trempé tombe d’une hauteur définie sur l’appareil de commutation.

Tous les appareils de commutation steute utilisés dans les zones Ex 1 et 2 (gaz-Ex) respectivement 21 et 22 (poussière-Ex) ont passés ce test.